vendredi 14 mars 2008

Firefox


Microsoft Windows est le système d'exploitation installé sur une affligeante écrasante grande majorité d'ordinateurs dans le monde. Internet Explorer est le navigateur internet présent par défaut sur ce système d'exploitation. Par conséquent, quelqu'un qui n'installe pas lui-même son logiciel de navigation a de fortes chances d'utiliser IE. C'est pourquoi il est si répandu.

Cependant (et heureusement) il existe de très bonnes alternatives à ce navigateur. La plus célèbre d'entre elles est probablement Firefox.


La suite de cet article est une sorte de promotion de Firefox. Mais derrière cela, le message à retenir est : la solution que l'une des entreprises les plus puissantes du monde vous impose systématiquement depuis des années n'est pas nécessairement la meilleure.

Le navigateur Firefox fonctionne parfaitement sous Windows, mais également sous Mac et Linux. Il est LIBRE ET GRATUIT (merci Julien pour la précision) et est édité par une communauté de développeurs, et non pas par une entreprise. Il est sécurisé. Il possède de multiples options, qui sont en avance sur IE (Firefox possède une navigation par onglets depuis plusieurs années, tandis que IE ne l'a que depuis sa version 7, la toute dernière). J'utilise Firefox depuis plusieurs années maintenant, et je n'ai aucun exemple d'option qui lui manquerait par rapport à son concurrent. En revanche, j'ai un grand nombre d'exemples de fonctions qu'on ne retrouve pas sur IE.

Son interface est telle qu'un utilisateur d'Internet Explorer n'aura aucun mal à s'adapter à Firefox. Les deux utilisations sont très proches. Lors de son installation sous Windows, Firefox propose de récupérer les informations d'Internet Explorer (mots de passe, favoris,...).

De plus, Firefox possède de sérieux avantages sur son concurrent direct. C'est par exemple le cas des Add-ons. Les add-ons (en Français : "Modules complémentaires") sont de petits morceaux de logiciel, optionnels, qui ajoutent des fonctionnalités supplémentaires à une application (Firefox en l'occurence). Pour l'installation de nouveaux add-on ou de nouveaux thèmes graphiques, aucun problème non plus : tout se fait par des menus simples.

La dernière version de Firefox est disponible ici : http://www.mozilla-europe.org/fr/

Et pour te convaincre, quelques exemples d'add-ons de Firefox :
  • un bloqueur de publicités très puissant formé par le couple "Adblock Plus + Adblock Filterset.G Updater". C'est un anti-bannières, anti-pop-up et anti-trucs qui clignotent divers et variés... tout en laissant le contenu pertinent. Très impressionnant.

  • module de contrôle avec la souris (un geste de souris avec, par exemple, le bouton droit appuyé, permet d'afficher la page précédente, ouvrir un onglet, ou afficher Google...). Il en existe plusieurs similaires dans cette liste

  • Ou encore des add-ons pour afficher la météo en temps réel, comme Forecastfox l10n (il en existe plusieurs).

  • ...
J'ai choisi de rédiger un article sur Firefox car, d'une part c'est le navigateur que je connais le mieux, et d'autre part c'est l'un des plus sérieux concurrents d'Internet Explorer. Je pense que nous serons amenés à le voir de plus en plus régulièrement. Mais il en existe de très nombreux autres, parmi lesquels les plus répandus sont : Opera (un très bon navigateur, plus léger que Firefox, mais un peu moins complet et personnalisable), Safari (le navigateur équipant par défaut les ordinateurs Apple, récemment porté sur Windows).

2 commentaires:

Julien a dit…

Salut,

Tout d'abord, félicitations pour ton blog.

Quelques remarques par rapport à ce présent article:

Tu écris: "Il est LIBRE (donc gratuit)". Aaah, ça se voit que tu as eu une semaine difficile :-) Il aurait fallu écrire "libre et gratuit". Petite info pour tes lecteurs: "libre" ne veut pas dire gratuit. "libre" signifie que le programme écrit par les développeurs est lisible et même récupérable par n'importe qui, pour développer une nouvelle version de ce programme par exemple, ou s'en servir de base pour développer quelque chose de différent.

C'est la grande différence avec le code propriétaire, qui reste la propriété exclusive de son auteur.

Libre et propriétaire sont deux approches très différentes, je compte d'ailleurs sur toi pour nous écrire un joli article là-dessus, afin que la confusion ne se fasse plus. ;-)

Après, on peut très bien décider de vendre un logiciel libre, et même gagner beaucoup d'argent avec.

Ce n'est pas exactement le cas avec Firefox. Firefox est gratuit, mais rappelons-le, ce navigateur a généré 53 millions de dollars en 2005, et 67 millions de dollars en 2006. Comment un logiciel gratuit pour les utilisateurs peut-il générer autant d'argent? Tout simplement grâce à un partenariat avec des entreprises. 85% des revenus de Firefox sont issus des partenariats avec les moteurs de recherche intégrés à Firefox : Google (vous savez, le moteur de recherche qui monte, lol), Yahoo ou Amazon, qui payent pour être intégrés au navigateur. Le reste des revenus provient de dons, et de vente de produits annexes comme des t-shirt estampillés Firefox par exemple.

Donc même si tu dis que Firefox "est édité par une communauté de développeurs, et non pas par une entreprise", ça reste quand même assez directement une histoire de gros sous, sans lesquels ce navigateur n'aurait certainement pas percé comme il le fait actuellement.

Voilà :-)

Simon a dit…

Merci pour ton commentaire Julien, j'ai corrigé. Effectivement ça ne faisait pas sérieux venant de quelqu'un qui fait du développement. Et merci pour les infos supplémentaires. On reconnait la patte du bloggueur aguerri !